Retour

A propos du Père Thomas Philippe

A propos du Père Thomas Philippe

Le père Thomas Philippe, savant dominicain, qui a été le père spirituel de Jean Vanier, est décédé en 1993. En 2014, L'Arche a pris connaissance d’accusations selon lesquelles le père Thomas Philippe aurait commis des actes d'abus sexuels graves contre plusieurs femmes. À la demande des responsables de L'Arche, une enquête canonique a été immédiatement lancée, sous la responsabilité de l'évêque accompagnateur de L'Arche Internationale.

L'Arche condamne ces actes d’abus et s’associe aux victimes. Nous sommes sincèrement et profondément affligés de la façon dont ces femmes ont souffert.

En 2019, L'Arche Internationale a commandé une enquête approfondie et indépendante qui devrait nous permettre de mieux comprendre notre histoire et nos échecs et de continuer à améliorer nos politiques de protection des personnes. La protection de la dignité de chaque être humain est au cœur de la mission de L'Arche et la lutte contre les abus doit être au cœur de nos préoccupations. Nous continuons de prendre des mesures pour améliorer les politiques et les pratiques actuelles en matière de prévention et de traitement des abus.

Stephan Posner et Stacy Cates-Carney, responsable international et vice-responsable internationale de L'Arche, ont partagé la lettre ci-dessous avec la Fédération internationale de L'Arche lors du lancement de l'enquête en 2019.

 

Calendrier des actions de L'Arche concernant les agissements du père Thomas Philippe

Depuis qu'elle a reçu les premiers témoignages par rapport aux agissements du père Thomas Philippe, L'Arche a pris un certain nombre de mesures dont voici un rappel chronologique. 

Juin 2014 : Les responsables internationaux de L'Arche et l'Église catholique reçoivent les témoignages de deux femmes dénonçant de graves abus sexuels commis par le père Thomas. Philippe En réponse, L'Arche demande une enquête canonique, qui durera de décembre 2014 à mars 2015.

Mars 2015 : L'Arche reçoit les conclusions de l'enquête canonique, qui sont résumées dans une lettre partagée avec l'ensemble des membres de L’Arche et qui est accessible ci-dessous. Dans deux lettres, disponibles ci-dessous, en mai et octobre 2015, Jean Vanier a partagé sa réaction à ces révélations.

Décembre 2015 : L'Arche lance un travail de relecture de la fondation de L’Arche visant à clarifier les informations concernant les rôles respectifs du père Thomas Philippe et de Jean Vanier dans la fondation de L’Arche. Un rapport a été publié en juin 2017 et est disponible ci-dessous.

Octobre 2016 : Un point d'écoute, géré par des psychologues extérieurs à L’Arche, démarre dans l'Oise, en France, pour offrir un soutien aux victimes potentielles du père Thomas Philippe et à toute personne associée à L'Arche.

Avril 2017 : Une messe pour les victimes du père Thomas Philippe est organisée à Trosly, en France, à la demande et avec la participation de certaines des victimes. Cette messe a été annoncée par les responsables internationaux à toutes les communautés de L'Arche à travers le monde. L'homélie prononcée à la messe est disponible ci-dessous.

Juin 2017 : La communauté fondatrice de Trosly, France, plus fortement impactée par ces événements, lance un travail de relecture communautaire qui durera un an, avec l'aide d'un psychologue.

Juin 2019 : L'Arche Internationale mandate une organisation externe pour mener une enquête approfondie et indépendante afin de mieux comprendre son histoire, affiner son travail de prévention des abus et d’améliorer ses politiques et procédures.

Documents: