Retour

De Ark Antwerpen lauréate du Prix de la Culture

«Nous sommes fiers, surpris, mais avant tout très contents», c’est par ces mots que Johan Roose, co-responsable national pour la Belgique (néerlandophone) et des Pays-Bas parle de la communauté De Ark Antwerpen en Belgique, qui s’est vue attribuer le prix 2016 de la Culture de Boechout.

La communauté cherchait à se faire mieux connaître au plan local, et elle a, pour cela, créé un «sentier-animalier» à travers la ville. Tout au long de l’année 2016, l’atelier de la communauté a donné naissance à de nombreux animaux, fabriqués dans les matériaux les plus divers: les potiers, tricoteurs/euses, sculpteurs sur bois, peintres et autres artistes ont tous coopéré, mettant en commun leurs talents et leur créativité.

Les voisins ont très vite joué le jeu, et bientôt les animaux sont apparus dans les vitrines et les jardins de la ville. «C’est devenu un grand royaume animalier» nous dit Johan. «Grâce à eux tous, nous avons pu mettre en place un joli sentier animalier à travers la ville. Pendant un mois les habitants ont pu le parcourir. Notre but était avant tout que notre communauté et les habitants de Boechout puissent mieux se connaître. En parcourant le sentier, les gens réalisaient qu’il y avait un atelier de De Ark Antwerpen dans leur ville. Nous souhaitions que l’enthousiasme avec lequel nous avions créé les animaux soit pour les visiteurs source de joie, de bonheur et de surprise! Les différents matériaux utilisés ont donné de très beaux résultats. De nombreux éléments étaient recyclés. Tout au long de l’exposition les visiteurs découvraient des objets d’art tout à fait uniques. Cela a été grand succès, et vraiment, nous recommandons à tous de tenter l’aventure. Pour nous c’était une expérience magnifique, et nous avons été heureux de voir à quel point les habitants du village nous soutiennent. Cela a été un grand moment, avec de nombreuses et très belles réactions. Une jolie manière de faire découvrir nos talents! Et le Prix de la Culture a été ‘la cerise sur le gâteau’!»